L’iA pour détecter les tendances de demain: l’interview de Tony Pinville sur MilkshakeValley

Paris, Le 5 janvier 2017. Ce matin, le blog des Frappés d’Innovation HPe publie l’interview de Tony Pinville, CEO d’Heuritech, qui nous explique pourquoi il mise sur l’intelligence artificielle pour détecter les tendances fashion de demain… c’est le Frappé du Mois !

Imaginez une intelligence artificielle capable de vous donner les tendances de demain afin de concevoir des produits par exemple. Tony Pinville l’a fait en créant la Start-Up Heuritech.

Retrouvez l’article complet sur Milshake Valley.

1- Bonjour Tony ! Pourrais-tu te présenter en 3 mots ?

Convaincu

Incorrigible optimiste, passionné et d’un caractère très (très !) déterminé, je me lance toujours dans une activité

Convaincant

Et c’est, je crois, grâce à cet élan naturel et sincère que je parviens à convaincre et entraîner une vraie dynamique d’adhésion autour d’un projet.

Pragmatique

Toujours se confronter à la réalité, ajuster, revoir sa copie en fonction des vrais besoins, rester agile et concrétiser. C’est une règle absolue pour moi.

2- Quelles sont tes 2 obsessions ?

Ne jamais rester sur ses acquis

Ancien chercheur, comme plus de la moitié des effectifs d’Heuritech, pour moi, se remettre en question est moins une obsession qu’un impératif, un principe omnipotent. Impossible pour moi de me contenter de l’existant, il faut toujours chercher à comprendre, apprendre en permanence des autres et bien entendu, innover. Dans notre domaine, l’intelligence artificielle, c’est tout simplement vital.

S’affranchir des tâches intellectuelles répétitives

Une obsession ? Je dirais plutôt une vision, celle qui nous a poussé à créer Heuritech. Nous croyons que, tout comme la robotique industrielle nous a délivré des travaux aliénants, l’intelligence artificielle permet d’augmenter l’expertise humaine et de s’affranchir de tâches intellectuelles répétitives, modifiant profondément la façon dont nous acquérons et utilisons l’information.

capture-decran-2017-01-04-a-13-57-45

3- Heuritech existe depuis 2013, raconte-nous son parcours.

L’aventure Heuritech commence en réalité pendant ma thèse en 2010, lorsque je rencontre Charles Ollion (co-fondateur et directeur de la recherche d’Heuritech) sur les bancs de l’Université Pierre et Marie Curie. Nous sommes ensuite rejoints rapidement par deux autres docteurs en intelligence artificielle, avec qui nous structurons la R&D de notre algorithme de reconnaissance automatique de textes et d’images.

Et dès 2014, notre projet séduit le groupe La Poste qui décide à la fois de nous “accélérer” et d’installer notre algorithme en production pour analyser et catégoriser automatiquement plus de 100M de pages web par jour.

La même année, nous lançons la première communauté française scientifique et technique sur le deep learning (plus de 3 000 membres aujourd’hui), le Deep Learning Paris Meetup, où se rencontrent chercheurs et professionnels autour de cette technologie, notre spécialité, qui révolutionne l’intelligence artificielle et le machine learning.

Dès lors tout s’enchaîne. D’autres grands comptes nous contactent afin de tester notre algorithme sur leur masse de données ce qui nous permet d’auto-financer notre R&D pendant plusieurs années et d’embaucher des profils issus des plus grandes écoles (la R&D occupe 80% de notre effectif).

Jusqu’en 2016, année charnière, où nous décidons de concentrer notre activité sur le développement d’un tracker de tendances sur le web, destiné au monde du luxe, de la mode et de la beauté. Pour concrétiser rapidement ce pivot, nous avons réalisé une première levée de fonds d’1,1M€. Nous travaillons d’ores et déjà au développement de cette solution SaaS avec certains grands noms du secteur, et notamment une grande maison française du luxe.

4- Vous avez développé une solution d’intelligence artificielle, que propose-t-elle ?

Notre tracker automatique de tendances ambitionne de révolutionner la création de produit dans le monde du luxe, de la mode et de la beauté.

Notre algorithme d’intelligence artificielle est capable de lire et de comprendre n’importe quel texte (blogs, forums, Twitter, réseaux sociaux asiatiques…) ou de reconnaître n’importe quelle photo (Instagram, Pinterest, sites internet…). Et ce, quelle que soit la langue et en prenant en compte le contexte, comme peut le faire un humain, mais à l’échelle big data !

Imaginez un bot intelligent, véritable assistant virtuel, capable de répondre aux questions que tout créateur de produit se pose aujourd’hui :

  • Qui sont mes vrais influenceurs ?
  • Quelles célébrités portent mon modèle pendant la fashion week ?
  • Comment est perçu mon modèle par rapport au best seller de mon concurrent (trendy, cheap…) ?
  • Comment est porté mon modèle (couleurs et objets associés, contexte…) et par qui (profil, âge, style…) ?
  • Analyse des spécificités culturelles pour déterminer le nombre de pièces à produire dans tel pays.
  • Analyse des forums et blogs pour remonter les éventuels défauts de conception ou idées d’amélioration.
  • Etc…

5- Selon vous les films, livres et autres ne faussent-ils pas notre vision de l’I.A. ?

C’est vrai que l’on nous parle très souvent d’IA omnisciente de type Terminator ! Mais nous en sommes à des années-lumières. A l’heure actuelle, les programmes d’IA sont extrêmement spécialisés : par exemple AlphaGo qui bat un champion de Go n’est pas en mesure de résoudre d’autres problèmes.

Je vous conseille à ce sujet l’excellente BD de Marion Montaigne, qui vulgarise parfaitement ce sujet et explique en quelques dessins bien vus où nous en sommes en robotique et en intelligence artificielle

6- Vous avez reçu le label « Jeune Entreprise Innovante », qu’est-ce-que cela vous a apporté ?

Nous avons effectivement le label JEI, mention “exemplaire”, depuis 2015. Cela nous a permis d’investir l’ensemble de nos bénéfices en R&D et de pouvoir embaucher plus facilement de nouveaux profils experts.

7- Qui sont vos premiers clients et sur quels types de solutions collaborez-vous ?

Le  Groupe La Poste est le premier grand groupe qui nous a accordé sa confiance par l’intermédiaire de l’accélérateur Startin’Post. Ce premier gros projet a permis de valider la pertinence de notre solution et de renforcer notre équipe R&D. Nous avons ensuite travaillé dans le secteur bancaire avec entre autre BNP Paribas.

Actuellement nous nous focalisons sur le secteur luxe, mode et beauté. Nous collaborons notamment avec une grande maison française du luxe dans le développement de notre solution.

8- Quels sont vos actus / vos prochains challenges ?

2017 s’annonce comme un pivot majeure puisque nous avons pour objectif de sortir notre tracker de tendances cette année. Grâce à levée de fonds nous allons pouvoir accélérer son développement, notamment en augmentant notre équipe produit et marketing et en doublant notre effectif R&D. Notre collaboration avec cette grande Maison française du Luxe va également nous permettre de développer cette solution SaaS au plus proche des besoins métiers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s